Le gâteau arc-en-ciel

IMG_4869

Devenu l’incontournable gâteau des cake designers, le gâteau surprise par excellence, j’ai nommé : le rainbow cake ou gâteau arc-en-ciel.

J’ai fait ce dessert il y quelques années pour un anniversaire, heureusement j’ai pu retrouver quelques photos (vous me pardonnerez leur qualité médiocre). Je peux dire qu’il a fait son effet… Déjà parce c’est un gâteau assez impressionnant et imposant mais surtout, rien ne vaut la réaction de vos invités lors de la découpe de la première part ! Alors un conseil : invitez le plus de monde possible et essayez de garder une attitude neutre jusqu’à ce que la surprise soit révélée. C’est promis, vous allez passer un bon moment de satisfaction ;-)

Préparation : 3h ⌚

Cuisson : 50min

Repos : 4h minimum ⌛

Difficulté : ⋆ ⋆

Ingrédients :

La pâte à biscuit :

  • 430g de farine
  • 430g de sucre
  • 220g de beurre mou
  • 35 cl de lait entier
  • 5 jaunes d’œufs
  • 7 g de levure chimique
  • 1cuillerée à café d’arôme naturel de vanille
  • Colorants alimentaires. (J’utilise les trois couleurs primaires (rouge, bleu et jaune) que je mélange pour obtenir les couleurs de l’arc-en-ciel. Attention, les colorants liquides vendus en supermarché ne sont pas assez concentrés, vous risqueriez d’être déçus du rendu si vous choisissez ceux-là)

Le glaçage

  • 500g de mascarpone
  • 150g de Philadelphia
  • 125g de Kiri
  • 2 cuillerées à café d’eau de fleur d’oranger (si on n’aime pas la fleur d’oranger on peut la remplacer par du jus de citron ou d’autres arômes mais attention à ce qu’ils ne colorent pas le glaçage blanc)
  • 150g de sucre glace.

Préparation :

Le biscuit :

  • Battre les jaunes d’oeufs et le sucre ensemble jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
  • Ajouter le beurre pommade et mélanger.
  • Ajouter la farine et la levure tamisées ensemble.
  • Pour finir, ajouter petit à petit le lait tout en remuant puis la vanille.

Maintenant on va pouvoir reposer ses biceps. Pas trop besoin de muscles pour la suite, simplement d’un peu de précision et de patience.

  • Préchauffez votre four à 180°C.
  • Répartir la préparation en 6 parts égales dans 6 bols différents. Pour cela, peser d’abord l’intégralité du mélange puis diviser le poids par 6.
  • Colorer les génoises à l’aide du colorant. (Rouge, orange (jaune + rouge), jaune, vert (bleu + jaune), bleu, violet (rouge + bleu))
  • Répartir le contenu du premier bol dans un cercle à entremet beurré de 21cm de diamètre posé sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Pour répartir la pâte plus régulièrement j’ai utilisé une poche à douille puis taper légèrement la plaque afin d’égaliser la surface.
  • Faire cuire 10min à 180°C en surveillant en fin de cuisson (le biscuit doit rester à peu près de la même couleur sans devenir marron).
  • Faire refroidir le premier biscuit sur une grille et répéter l’opération pour le contenu des autres bols.

Le glaçage :

  • Mélanger tous les ingrédients ensemble. On doit obtenir une préparation parfaitement homogène. Réserver, il faut que le glaçage soit à température ambiante pour le dressage des biscuits.

Le dressage :

  • Poser le premier biscuit au centre d’un beau plat (il n’en bougera plus, du moins je vous le déconseille fortement) et étaler dessus une couche régulière de glaçage à la spatule en partant du centre vers l’extérieur.
  • Répéter l’opération jusqu’à la dernière couche et combler, à l’aide d’une poche à douille, les éventuels jours sur entre les biscuits sur le tour du gâteau.
  • Laisser reposer une nuit au frais (gâteau et glaçage). Pour cela il vaut mieux avoir un frigo avec des clayettes amovibles, vue la hauteur du truc…
  • Le lendemain, travailler un peu le glaçage au fouet pour le réchauffer avant de finir par en recouvrir tout le gâteau en le lissant avec la spatule. (Je le reconnais, c’est assez délicat et vous n’arriverez pas à avoir un lissage parfait.)
  • Pour terminer vous pouvez décorer votre gâteau avec de petits décors en pâte à sucre ou tout simplement quelques pastilles de sucre colorées. C’est ce que j’ai choisi de faire, je voulais que le mystère reste entier jusqu’au dernier moment.
  • Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

De tous les arts, l’art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.

Pierre Dac

Tarte aux prunes
Coulant au chocolat