Cheese cake à la figue et au spéculoos

C’est bon, c’est de saison, pourquoi dire non ?

Pour la ligne me direz-vous… Alors oui, en effet, le cheese cake n’est pas réputé pour son caractère diététique mais plutôt pour son potentiel gourmandise x10 000. Roh et puis après tout, c’est la rentrée, on est déprimé, on ne va pas enfiler de maillot de bain avant une petite année, alors pourquoi se priver ? Un peu de réconfort ça n’a jamais fait de mal à personne ^^

Il s’agit ici d’un cheese cake sans cuisson auquel j’ai voulu donner un petit look sympa qui ne s’est pas forcément avéré très sympa au moment du démoulage… On ne se cache plus rien vous et moi donc je vais bien sûr tout vous raconter, d’autant que j’ai trouvé la solution pour que vous ne connaissiez pas les mêmes déconvenues que moi ;-)

Mon idée était pourtant simple : créer un bord irrégulier et moins haut que la crème. C’est bien ce que vous voyez sur l’image, j’ai réussi oui, mais non sans mal et quelques gouttes de sueur… Mon erreur : avoir voulu gagner du temps en assemblant tout le même jour… C’est-à-dire que j’ai créé une base plate au centre d’un grand cercle. J’y ai déposé un cercle plus petit à l’intérieur duquel j’ai coulé ma crème et, entre les deux cercles, j’ai tassé le reste du biscuit afin de créer les bords. J’ai fait prendre le tout au congélateur…

Sur le papier, tout va bien. Les problèmes sont survenus au moment du démoulage, vous l’aviez compris.

Imaginez une crème bien glacée et donc bien collée au cercle. Et puis entre ce fameux cercle de métal et moi, une couche bien fragile de biscuit qui s’effrite au premier contact…

Bon, je vous laisse imaginer la suite : d’abord le stress, l’inquiétude, quelques gouttes de sueur qui perlent sur mon front quand je me rends compte que ce fichu cercle ne veut pas bouger d’un pouce. Viennent alors la panique, les cris, les larmes, le désarroi… (j’exagère juste un peu ^^) J’ai finalement réussi en glissant délicatement la lame d’un couteau entre le cercle et la crème mais croyez-moi, mon visage est passé par toutes les couleurs !

Heureusement pour vous, j’apprends de mes erreurs, j’ai réfléchi et comme vous le verrez, j’ai trouvé une solution.

Ou sinon, tout simplement, on fait beaucoup plus simple en coulant la crème sur une base plate dans le même cercle, c’est aussi beau et en terme d’efficacité, y a pas mieux ;-)

Bref, à vous de faire un choix mais quel qu’il soit, vous pouvez être sûr de vous régaler, c’est le principal :-)

4.5 de 2 votes
Imprimer

Cheese cake à la figue et au spéculoos

Cheese cake composé d'une base de spéculoos concassés recouverte de confiture de figues et d'une crème à base de creamcheese, fromage blanc, crème et vanille.

Type de plat Anniversaire, Beau, Figue, Gâteau
Cuisine Française, pâtisserie
Difficulté
Temps de repos 4 heures minimum ⌛
Temps de préparation 30 minutes
Temps total 30 minutes
Portions 8
Calories 100 kcal
Auteur Sidorine

Ingrédients

Pour la base au spéculoos :

  • 200 g de beurre demi-sel
  • 400 g de spéculoos

Pour la crème à cheese cake :

  • 3 feuilles de gélatine
  • 200 g de fromage blanc
  • 75 g de sucre
  • 200 g de cream cheese Philadelphia
  • 200 g de mascarpone
  • 200 g de crème liquide entière
  • Les graines d’une gousse de vanille

Autres ingrédients :

  • Confiture de figues
  • Quelques figues fraîches pour le décor

Le matériel spécifique nécessaire :

  • Un batteur électrique ou un robot muni d’un fouet
  • Un cercle à pâtisser de 22 cm (facultatif option 2 ;-) : un deuxième cercle de 20 cm)

Préparation :

La base au spéculoos :

Attention, si vous souhaitez réaliser uniquement une base plate de spéculoos sans faire remonter le biscuit sur les bords, vous pouvez diviser les proportions par deux.

  • Écraser les biscuits en miettes soit en les mettant dans un sac à congélation fermé et en les écrasant à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, soit en les mettant directement dans le mixeur.
  • Ajouter le beurre fondu et mélanger. Si vous avez utilisé le mixeur, mettez-le directement dedans.
  • Placer un cercle de 22 cm de diamètre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et y étaler, en tassant bien, une couche régulière de miettes de spéculoos sur le fond.
  • Recouvrir d’une couche de confiture de figues (environ trois cuillères à soupe) sans aller jusqu’au bord du cercle et réserver au frais.

La crème :

  • Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide.
  • Dans une casserole, mélanger le fromage blanc et le sucre et porter le tout à ébullition.
  • Hors du feu ajouter le gélatine égouttée et ramollie.
  • Dans le bol du robot ou dans un grand cul de poule, mélanger ensemble le fromage blanc sucré avec le reste des ingrédients (cream cheese, crème fraîche, mascarpone, vanille et jus de citron)
  • Placer le tout au congélateur ainsi que le(s) fouet(s) du robot ou du batteur, pendant 30 minutes (le but est de refroidir entièrement la préparation, elle va se figer c’est normal).
  • Fouetter le tout à la sortie du congélateur afin que la préparation monte comme une chantilly.

 Ensuite vous avez le choix :

  • Choix n°1 : Simplicité, efficacité ^^

Vous coulez directement la crème dans le même cercle sur la base plate de biscuits, vous lissez la surface et vous laissez prendre au frigo pendant 4 heures avant de décercler et de décorer de morceaux de figues fraîches.

  • Choix n°2 : Petites galères mais look chanmé ^^

Vous faites prendre la crème pendant 6 heures au congélateur dans un cercle plus petit (20 cm).

Une fois prise et décerclée, vous la placez sur la base, au centre du deuxième cercle, vous la protégez d’une bande de rhodoïd et vous ajoutez le reste de miettes de spéculoos sur le pourtour comme je l’ai fait, en tassant bien et en donnant au bord une ligne irrégulière. Vous ôtez le rhodoïd qui protégeait la crème et vous laissez prendre au frigo, le temps que la crème décongèle (environ 8 heures). Vous décerclez délicatement et décorez de morceaux de figues fraîches.

Bravo :-D

Print Friendly, PDF & Email
Quelques astuces pour réussir des meringues parfaites
Entremets Calisson